Découvrir


La commune de Meyras, au coeur de l'Ardèche authentique, possède tous les atouts du tourisme, du bien-être et de découverte.

Le sillon de la rivière Ardèche pour le sport et la détente, le patrimoine du chef-lieu et de ses hameaux, les volcans et leur histoire, le site thermal de Neyrac les bains, les produits de son terroir, font de cette commune un haut lieu touristique

Bienvenue à MEYRAS - VILLAGE DE CARACTÈRE

 

Comment expliquer que Meyras / Neyrac, petite cité des Cévennes ardéchoises, adossée au volcan du Souilhol, n'en finisse pas d'intriguer ceux qui l'approchent. Il est vrai qu'elle ne se prive pas de cultiver des légendes, dont le diable est bien souvent le principal acteur. Alors, superstition ou croyance populaire ? Peu importe... Chacun y trouve son compte de frissons. Et de se poser sérieusement la question quant à la véracité de ces histoires qui remontent à la nuit des temps.

Qui d'autre que le diable aurait pu façonner un pays aussi vertigineux? Qui d'autre que le diable aurait pu labourer l'épaisse coulée de lave y creusant des gorges si étroites que la rivière furibonde n'en finit plus de cracher sa colère? Qui d'autre que le diable aurait été assez maléfique pour inonder une grotte de gaz carbonique? Qui d'autre que le diable aurait pu sur la commune voisine construire un pont sur la rivière pour faire se damner les belles?

Bien sûr, ce ne sont que des légendes, des légendes tellement extraordinaires que le visiteur envoûté n'a qu'un seul désir, celui de découvrir les lieux où le grand Malin aurait exercé ses pouvoirs. Son envie de mystères satisfaite, il aura plaisir à se balader au cœur de paysages grandioses, dans une vallée semée d'anciennes magnaneries, où pousse encore l'arbre d'or (le mûrier), dominée par des châteaux. Il lui sera doux de se laisser bercer par la quiétude des lieux, par le doux clapotis d'une fontaine ou le murmure de la rivière. Il regagnera Meyras / Neyrac et se laissera charmer par cette "bonbonnière" médiévale, dont la réputation des eaux thermales remonte aux Romains. Un village au grand cœur qui, au Moyen Âge, accueillit et soigna les lépreux, alors considérés comme suppôts de Satan.
Aujourd'hui les diableries n'ont plus cours, sauf pour exacerber la curiosité des touristes.

Ainsi le bon petit diable qui sommeille en chacun de nous, n'aura de cesse de retrouver ses racines, dans ce pays couleur soleil, au parfum de mystère.